Réalisation d’un film d’animation au CE1/CE2

La réalisation de notre film d’animation a été une belle aventure qui a démarré en septembre 2014 au bord des étangs de Trévérien,  nous a amenés à la découverte de Léo Lionni et à la fabrication de papier trempé , pour finalement se terminer par une présentation lors d’un marché des savoirs et une grande vente de cédéroms en juin 2015 !

Ce projet n’aurait pas pu être réalisé sans les interventions bénévoles d’un papa animateur-nature, d’un papa musicien et surtout d’un papa réalisateur de films d’animation.

  1. Une sortie-nature à 500 mètres de l’école avec Philippe, Lætitia et Pascal : (cliquer sur la première image pour faire défiler le diaporama)

2. Un travail en classe sur un écosystème : la mare
En classe, nous avons installé un aquarium et hébergé pendant un mois une partie des animaux que nous avons pêchés : des perches, des planorbes, des écrevisses, des gammares, des crevettes, des larves de demoiselle, des gerris…

aquariumNous avons étudié leur mode de vie : les déplacements, les chaînes alimentaires, le fragile équilibre de cet écosystème.

Nous avons fait des expériences pour comprendre pourquoi le dytique peut mourir à cause de la présence d’un peu d’essence dans sa mare. Ici, notre ami AL tente de faire flotter un trombone graissé à l’huile :

trombone 1

Nous avons découvert l’existence d’espèces invasives : le ragondin, l’écrevisse rouge et l’élodée qui viennent tous les trois d’Amérique.

3. Introduction au Cinéma d’animation avec Vincent :
– Le Cinéma d’animation, c’est l’art de rendre vivants des éléments inanimés par nature : nous avons animé une ampoule dessinée au tableau !

– La pixilation, c’est un trucage réalisé en photographiant des personnes image par image.
Nous avons réalisé une petite vidéo : « La chaîne de chaises ». C’était un peu magique car sur la vidéo les enfants glissaient sur leur chaise comme s’ils étaient en train, et à la fin Ivann s’est transformé en Clara, puis Clara a disparu. C’était très drôle !!!

03 Photo4574
Prêts pour la séance de pixilisation…

 

– Nous avons ainsi compris que nous pouvons facilement faire des trucages nous aussi. Vincent nous a projeté des exemples de trucages. Nous avons adoré l’animation de la lune par Georges Méliès.

Vincent nous a fait une démonstration en déplaçant un objet petit à petit :
– Plus la distance parcourue entre chaque phase est grande et plus l’objet se déplacera vite.
– Plus le nombre d’images par phase est grand et plus le mouvement sera décomposé.

 

4. Rédaction d’une histoire

En classe, nous sommes devenus écrivains.
Ensemble nous avons décidé du lieu (la mare), puis nous avons listé tous les habitants de la mare.

Nous avons voté pour choisir les héros : deux écrevisses. Nous avons créé leurs noms en mélangeant des syllabes qui nous plaisaient.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à lire les livres de Léo Lionni : à la fin de chaque histoire, nous cherchions quels étaient les messages que Léo Lionni voulait faire passer à ses lecteurs. Alors nous avons fait comme lui : notre intrigue c’est le kidnapping d’une écrevisse, et notre message c’est que les écrevisses américaines envahissent les mares françaises et qu’il faudrait trouver une solution pour retrouver la paix.

Nous avons choisi les amis et les ennemis : un planorbe, un martin pêcheur et des ragondins seront les amis ; la sangsue, l’anguille et la grenouille seront les ennemis.

Nous avons rédigé le texte par équipes de quatre, l’une après l’autre.

Chaque équipe a écrit son texte, puis la suivante le lisait et écrivait la suite. Parfois, on changeait un peu ce qui précédait pour que l’histoire ait plus de sens.

Nous avons découvert la totalité de l’histoire en groupe-classe, réécrit collectivement le texte, puis nous avons rédigé la fin tous ensemble. Et finalement,  nous avons envoyé le texte à Vincent Melcion.

5. Rédaction d’un scénario

Vincent nous a posé des questions sur ce qu’il ne comprenait pas et nous a aidés à raccourcir notre histoire.

Nous avons appris ce que sont le gros plan, le plan large et le plan moyen.

Notre histoire a été découpée sous forme de story-board et nous avons dessiné les différents plans.

6. Réalisation des fonds et des personnages

Nous avons lu plusieurs ouvrages de Léo Lionni et décidé d’utiliser certaines de ses techniques : papier collé, coloriage au pastel, encrages avec des tampons, des rouleaux, des éponges…
Nous avons fabriqué nos personnages en plusieurs pièces, cela nous a permis de les articuler.
Il a fallu fabriquer chaque personnage  en trois dimensions : gros plan, moyen plan et plan moyen.

Nous avons fabriqué le papier nous-même, à la manière de Léo Lionni. Ainsi, nos personnages sont-ils tous réalisés en papier trempé.

Papier trempé : encre + colle à tapisserie

7. Mise en place de la structure du scénario

Pour chaque plan, nous avons déposé les personnages et les éléments de décor sur un grand fond, et nous avons imaginé l’animation.

Photo5299

Il fallait que le matériel soit rangé bien soigneusement :

Photo5301Photo5298

Il fallait aussi se repérer sur nos story-boards affichés sur les placards de la classe :

Photo5300

8. Réalisation de la vidéo

Photo5275Photo5305

Nous avons déposé les personnages et les éléments de décor sur les vitres du multiplan.
Les fonds étaient déposés en bas du multiplan.
Nous avons pris une photo pour chaque mouvement, il faut être patient !

9. Réalisation de la bande son

Avec Régis, le papa de Tao, nous avons enregistré les dialogues et nous avons créé les bruitages nous-mêmes.
Nous avons aussi enregistré une chanson écrite par Sylvie sur l’air de Pirouette Cacahuète de Gabrielle Grandière :

 

Paroles de notre chanson :

Rafouille, patatouille
d’après Pirouette cacahuète de Gabrielle Grandière

Il était une écrevisse
Rafouille, patatouille
Il était une écrevisse
Qui n’avait pas de vraie maison
Qui n’avait pas de vraie maison

Sa maison c’est l’Amérique
Rafouille, patatouille
Sa maison c’est l’Amérique
Mais c’est vraiment beaucoup trop loin
Mais c’est vraiment beaucoup trop loin

Comme elle doit rester ici
Rafouille, patatouille
Comme elle doit rester ici
Elle commence à tout avaler
Elle commence à tout avaler

La grenouille veut la chasser
Rafouille, patatouille
La grenouille veut la chasser
Alors elle lève une grande armée
Alors elle lève une grande armée

La bataille est acharnée
Rafouille, patatouille
La bataille est acharnée
Et il y a trop de blessés
Et il y a trop de blessés

Alors la paix est décidée
Rafouille, patatouille
Alors la paix est décidée
Les ennemis signent un traité
Les ennemis signent un traité

Ragondins et écrevisses
Rafouille, patatouille
Ragondins et écrevisses
Auront un régime allégé
Auront un régime allégé

Tout est bien qui finit bien
Rafouille, patatouille
Tout est bien qui finit bien
Chacun mangera à satiété
Sans pour autant tout saccager !!!

10. Et voilà notre vidéo :   

Kidnapping dans la mare !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>