Alerte risque majeur

Plans de mise en sécurité

   PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) Information aux familles Dans chaque école, un PPMS est rédigé et fait l’objet d’un …

http://steflisa.centerblog.net/6574013-JEU-DU-FOULARD--JEUX-DANGEREUX--PREVENTION--ACTION

Le jeu du foulard

Le jeu d’étranglement peut réapparaître dans les cours d’école à tout moment. Il est important d’informer les enfants du danger qu’ils encourent …

IMG_5809-1

Obligation d’assiduité à l’école

Absence des élèves : rappel des règles, information sur les conséquences du non respect des ces règles
La famille doit faire connaître au plus vite le motif de l’absence. Si l’absence était prévisible, l’école ou l’établissement est prévenu avant l’absence, avec indication du motif.
Lorsqu’un enfant manque momentanément la classe, les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur ou à la directrice de l’établissement d’enseignement les motifs de cette absence.
Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l’enfant, maladie transmissible ou contagieuse d’un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications, absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. Les autres motifs sont appréciés par l’autorité de l’Etat compétente en matière d’éducation. Celle-ci peut consulter les assistantes sociales agréées par elle, et les charger de conduire une enquête, en ce qui concerne les enfants en cause.
Le directeur ou la directrice de l’établissement d’enseignement saisit l’autorité de l’Etat compétente en matière d’éducation afin qu’elle adresse un avertissement aux personnes responsables de l’enfant, leur rappelant les sanctions pénales applicables et les informant sur les dispositifs d’accompagnement parental auxquels elles peuvent avoir recours :
1° Lorsque, malgré l’invitation du directeur ou de la directrice de l’établissement d’enseignement, elles n’ont pas fait connaître les motifs d’absence de l’enfant ou qu’elles ont donné des motifs d’absence inexacts ;
2° Lorsque l’enfant a manqué la classe sans motif légitime ni excuses valables au moins quatre demi-journées dans le mois.
En cas de persistance du défaut d’assiduité, le directeur de l’établissement d’enseignement réunit les membres concernés de la communauté éducative, au sens de l’article L. 111-3, afin de proposer aux personnes responsables de l’enfant une aide et un accompagnement adaptés et contractualisés avec celles-ci. Un personnel d’éducation référent est désigné pour suivre les mesures mises en œuvre au sein de l’établissement d’enseignement.