Venise : un cadeau des CE2-CM1 pour M. Pinault

Après leur formidable séjour d’une semaine à Venise, les élèves de CE1-CE2 ont bien sûr souhaité  envoyer un cadeau à M. Pinault pour le remercier de leur avoir offert le transport en car sans lequel ils n’auraient jamais pu partir…

Mais quoi ?
– on va lui envoyer notre photo
– des photos de Trévérien
– non, des photos de Venise
– mais non, il en a déjà
– une photo de notre école
– plutôt des dessins parce qu’il aime ça
– on va lui dessiner notre école ou le village
– il aime aussi les trésors
– on va lui remplir un coffre avec des choses dedans
– on va cacher le trésor
– on va mettre des messages dans des bouteilles et on va les jeter à la mer
– oui, mais il ne va peut-être pas les trouver ?
– alors on va lui envoyer les bouteilles

Les enfants ont commencé à stocker des bouteilles dans la classe et à réfléchir à ce qu’ils allaient y mettre.

Puis nous sommes allés à Saint-Malo visiter la maison de Jacques Cartier et pique-niquer sur la plage. Les enfants ont décidé de ramasser des coquillages et autres objets trouvés dans la laisse de mer pour décorer les bouteilles « parce que François Pinault aime quand il y a des coquillages sur les objets ».

De retour en classe, les enfants ont vu qu’il était difficile de coller des coquillages sur les bouteilles en verre, et de fil en aiguille, ils ont rempli les bouteilles d’eau, d’encre et de ce qu’ils avaient rapporté de la plage.
Et puis ils ont regardé la lumière passer dans le liquide coloré. Et là, ils ont rêvé et raconté des histoires, spontanément, à genoux et le nez collé aux bouteilles…en pensant à l’exposition de Damien Hirst au Palais Grassi et à leurs lectures sur la mythologie grecque…
– on dirait la mer
– François Pinault aime bien la mer, il va être content
– ça fait penser à la vidéo du palais Grassi
– on dirait des potions magiques
– on dirait que nos bouteilles viennent du naufrage de l’Incroyable
– pourquoi a-t-il coulé ?
– on ne sait pas
– c’est peut-être à cause du monstre marin
– et de Méduse
– il y a eu une grande bagarre et tout le monde est mort
– Baloo s’est mis sur le dos pour sauver Mowgli
– mais tout le monde a été pétrifié, même Méduse quand elle a vu son reflet
– qui a mis les bouteilles à la mer, alors ?
– le pharaon, c’est lui qui a envoyé le message parce qu’il était abrité dans son sarcophage
– il a aussi jeté les bouteilles à la mer
– pourquoi ?
– parce qu’elles contiennent des potions magiques
– pour quoi faire ?
– pour ressusciter les naufragés
– les dépétrifier
– qui va trouver les bouteilles ?
– François Pinault parce qu’il habite à Dinard, il va les trouver sur la plage
– qu’est-ce qu’il va faire avec les bouteilles ?
– il ne faut pas qu’il en boive
– non, il n’est pas bête
– il va prendre le message et il va le lire
– ça va être un grimoire
– le message lui dira d’aller sauver les personnages
– de leur faire boire les potions
– de découvrir le bateau et de tout repêcher
– comment va-t-il faire ?
– il va se faire aider
– il peut payer des bateaux et des sous-marins
– c’est son ami Damien Hirst qui va aller découvrir l’incroyable
- et il va tout rapporter à Venise
– c’est drôle, on a inventé une histoire entière
– elle explique nos bouteilles
– on a été rapide : en 1 heure !
– c’est ça l’art contemporain, on est surpris
– François Pinault va être étonné
– il va trouver ça beau
– ou peut-être pas, mais il va être vraiment très étonné !!!

Voici le pdf du résultat de ce moment magique de création et d’amitié (cliquer pour télécharger le pdf : Bouteilles à la mer )

a BAMHistoire inventée par les élèves de CE2/CM1 de Trévérien en juin 2017 :
Elouan, Adrien, Maxime, Corwin, Gabriel, Maëlys M, Marion, Maëlys B, Jeanne, Léonie, Lou, Jenifer, Paloma, Anaïs, Kim, Alex, Nino, Noha, Noah, Titouan, Mattéo et leur maîtresse Sylvie
pour Monsieur François Pinault, en remerciement pour ce beau voyage à Venise,
toutes ces belles choses apprises et ressenties et pour son chaleureux accueil au Palais Grassi !
Connaissez-vous l’Incroyable ? C’est un superbe navire qui a coulé autrefois dans des conditions extraordinaires. Voilà son histoire.

 

Il y a très longtemps, Pharrel, le capitaine de l’Incroyable, avait entrepris de longer les côtes du monde entier pour  récolter des trésors de toutes sortes.
Pharrel  était passionné par les objets de tous les pays. Il collectionnait tout, de la sculpture antique au jouet, en passant par les nuggets.
De plus, Pharrel avait un pouvoir : quand il enfilait son costume de pharaon, il pouvait choisir l’époque dans laquelle il voulait se trouver ! Si bien que dans son bateau des objets du passé, du futur et du présent se côtoyaient sans que cela n’intrigue personne. Les cales étaient pleines d’un grand et joyeux bazar, voyez un peu :

2 BAM

 

Hélas, par une nuit de tempête, Pharrel et son équipage étaient trop occupés à lutter contre les vagues gigantesques pour voir surgir un formidable monstre marin. Ce monstre était très en colère car il ne se remettait pas d’avoir perdu la lutte contre Persée. Andromède, qui le connaissait bien, essaya de l’amadouer en lui chantant « Happy » (https://www.youtube.com/watch?v=y6Sxv-sUYtM) mais le monstre se mit dans une terrible rage, il lança ses longs bras et ses langues sur la coque du bateau, il secoua, écrasa, secoua et écrasa encore… jusqu’à ce que la coque explose en mille morceaux, laissant couler tous les trésors au fond de l’eau.

Seuls, quelques chanceux réussirent à se sauver : Baloo attrapa Mowgly au vol, le déposa sur son ventre et s’enfuit à la nage. Andromède qui nageait comme une sirène les suivit aussi vite que possible. Dingo et Mickey montèrent sur des planches et se sauvèrent en surfant. Le géant marchait sur les fonds marins et seule sa tête sortait de l’eau. Pharrel, lui, flottait dans son sarcophage.

Méduse surgit de l’eau en hurlant, elle était effrayée et faisait des bonds gigantesques au-dessus des vagues. Elle voulait anéantir le monstre mais dans son affolement, elle pétrifiait tout sur son passage…

Nos héros aussi furent pétrifiés et coulèrent un par un : Mowgly, Baloo, Mickey, Dingo et Andromède furent les premiers à rejoindre les fonds marins. Voyant cela, Pharrel fit un dernier voyage dans le temps et réussit à s’emparer de bouteilles de potions anti-pétrification dans un lieu et une époque inconnus de tous. Il écrivit rapidement  un message, l’enferma soigneusement dans une bouteille, déposa les précieux flacons dans un cageot qui flottait par là et… croisant à ce moment le regard de Méduse, il fut aussitôt transformé en roche et rejoignit ses amis au fond de l’eau.

Pendant ce temps, Méduse combattait toujours le monstre. Celui-ci était malin et réussissait à éviter son regard. Enfin, le géant attrapa le monstre par la queue et le fit tournoyer en l’air, mais l’horrible animal réussit à enfermer sa tête dans ses mâchoires. Il le décapita d’un seul coup de dents et lança sa tête au loin, comme un simple ballon ! Dans son élan le monstre se souleva au-dessus de la mer et plongea sur Méduse pour la décapiter à son tour. Au moment où il allait refermer ses horribles mâchoires, son regard croisa celui de Méduse. Dans un dernier effort, il s’accrocha à Méduse et la décapita. Enlacés et pétrifiés, ils s’enfoncèrent à leur tour dans les fonds marins.

3 BAM

 

Deux-mille ans plus tard, par un beau matin, le Ptit-François part se promener sur la plage de Dinard. La mer est basse, il marche tranquillement sur le sable mouillé. Il aime beaucoup la mer et la Bretagne, d’ailleurs, il voyage souvent avec son drapeau breton.

Le Ptit-François s’approche de l’eau et aperçoit une drôle de chose qui flotte au gré des vagues. On dirait une caisse en bois. Il avance dans l’eau (tant pis pour ses belles chaussures, il est trop curieux !) et tire l’objet vers le sable. C’est très lourd et le Ptit-François a des difficultés à avancer dans les vagues.

Enfin, le Ptit-François réussit à tirer la caisse hors de l’eau et découvre un cageot rempli de bouteilles.  Mais comme c’est bizarre… le cageot semble très très ancien, il est recouvert de coquilles étonnantes et les bouteilles sont fermées d’une drôle de façon.

Notre découvreur s’agenouille sur le sable pour mieux observer les bouteilles.

Elles contiennent toutes un liquide coloré. Mais qu’est-ce que ça peut bien être ?

4 BAM5 BAM6 BAM7 BAM8 BAM9 BAM900 BAM

Le Ptit-François est curieux, il réfléchit, il goûterait bien au contenu d’une des bouteilles, mais il est également très prudent et décide de s’en abstenir. En observant bien chaque bouteille, il découvre que l’une d’elles ne contient pas de liquide, mais un petit rouleau déposé sur des coquillages.
La bouteille est bien bouchée, le Ptit-François tire un canif de sa poche et commence à gratter le bouchon pour le détruire. C’est long et difficile car le bouchon semble avoir durci au fil du temps.

Et voilà, le Ptit-François a réussi à déboucher la bouteille sans la casser, et il en sort le rouleau. C’est une sorte de parchemin écrit dans une drôle de langue. Le Ptit-François reconnaît l’écriture, c’est du grec ancien. Vite, il sort son super-téléphone-traducteur de sa poche, et voilà ce qu’il lit :

901 BAM902 BAM

« Quel drôle de message… Et si c’était vrai ? Et comment faire pour aider ces pauvres personnages ? »
se demande le Ptit-François.
La mer monte, le Ptit-François a trouvé une corde dans la laisse de mer et s’en sert pour tirer son cageot. Tout en marchant il réfléchit. Soudain, il pense à son ami Damien qui adore les trésors. Il lui téléphone aussitôt, et bien sûr, Damien serait heureux de partir chercher tous ces objets  pétrifiés…
Quand ? Tout de suite. Comment ? En sous-marin. Où déposer tous les trésors ? A Venise, bien sûr !

903 BAM904 BAM905 BAM

Et voilà, c’est ainsi que Damien a rapporté des centaines d’objets et personnages au Palais Grassi et à la Pointe de la Douane. Tout a bien vieilli et tout est si magnifique !!!
Mais le Ptit-François réussira-t-il à dépétrifier tous ces trésors ? Seul l’avenir nous le dira…

906 BAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>